Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Farid Chibatte et Anne-Marie Afanassieff, "Bien Maigrir, C’est Rajeunir"

10 Mai 2014 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #j'ai lu

Bien Maigrir, C’est Rajeunir, Farid Chibatte et Anne-Marie Afanassieff

J’ai fait la connaissance d’Anne-Marie Afanassieff il y a une dizaine d’année, à Nyons lors d’une fête du livre, sous les arcades, devant la fameuse librairie Pinet à la devanture de bois inchangée depuis des siècles ; là, dans ce lieu incontournable, au milieu d’un bric-à-brac indescriptible, les « livrophiles » trouvent tout, l’odeur de l’encre et du papier ont imprégné les murs.

Anne-Marie présentait La Chouille, son premier roman : une histoire de famille, trois destins de femme dans la maison Franquet de Bédarrides, village aux sept rivières. Pour info, la chouille est un terme provençal qui signifie coquetterie, préciosité, suffisance.

Moi, je présentais le tome un du Secret de la Rabassière.

Nous avons sympathisé, nous nous sommes revues épisodiquement. Anne-Marie était alors enrobée.

En décembre 2013, elle m’a invitée à l’occasion de la parution de son dernier né : Bien Maigrir, C’est Rajeunir. J’ai retrouvé une Anne-Marie métamorphosée. Elle avait retrouvé sa taille de jeune fille !

Bien Maigrir, C’est Rajeunir, raconte son aventure : la reconquête d’elle-même, son retour à ses origines, sur une draille tortueuse, à travers une autoanalyse et un accompagnement nutritionnel : une véritable résurrection.

Écrit à quatre mains, le récit relate chaque étape du parcours médecin-patiente.

Stressée par son travail, agenda surbooké, repas sur le pouce, mobile à portée de main, CAC 40 et assurance vie comme seule ligne d’horizon, Anne-Marie ne vivait plus que pour sa banque, le boulot, le fric Son animateur des ventes exigeait des méthodes contraires à sa conscience. Elle grossissait. Entrave à l’agilité, difficulté de porter des vêtements flatteurs, refus de se regarder dans un miroir, sa graisse et non ses coussins d’amour, engendraient un état de santé psychique déplorable. Elle expérimentait tous les régimes en vogue, épuisant une énergie qui  poussait l’aiguille de la balance dans le sens opposé à celui escompté. Sa conseillère en beauté, Danielle, avait perdu 12 kilos et ne cessait de lui vanter les mérites du Docteur Chibatte. Le corps d’Anne-Marie envoyait des messages qu’elle négligeait. Arriva alors la catastrophe : une grave crise d’hypertension, les urgences, la mise en longue maladie à trois ans de la retraite, la nécessité de chasser la surcharge pondérale en partie responsable de son hypertension.

Ses longues vacances inespérées la conduisent à se reprendre en main. Elle rencontre le Docteur Farid Chibatte, se plait en sa compagnie et dans le lieu où il la reçoit. Ce médecin du sport devenu nutritionniste, est le concepteur de la méthode BIOSCORE : un accompagnement nutritionnel personnalisé.

Pour lui, perdre du poids intelligemment, c’est avant tout perdre la graisse superflue. À l’IMC, indice de masse corporelle, qui ne distingue pas le gras du maigre, le Docteur Chibatte préfère l’IGC, indice de graisse corporelle qu’il mesure par impédancemétrie : avec une balance à impédance-mètre qui permet de calculer le pourcentage de graisse

En exergue, une anamnèse (ensemble des renseignements fournis au médecin par le malade sur l’histoire de sa maladie ou les circonstances qui l’on précédée, dit le dictionnaire Larousse). Farid Chibatte pèse, mesure, sonde les plis cutanés de sa patiente qui désire perdre 13 kilos. La balance indique 9 kilos de graisse.

Les étapes s’enchaînent. La tension d’Anne-Marie baisse avec son poids. Elle devient son propre psy, en ce sens qu’elle découvre les raisons qui l’ont conduite à devenir telle qu’elle est.

Déstockage des graisses ou lipolyse puis lipogenèse, Anne-Marie maigrit sans avoir l’impression de faire un régime et en prenant conscience de l’acquisition de nouvelles et salutaires habitudes alimentaires.

Elle nourrit son cerveau en oméga 3, n’oublie pas le grand verre d’eau du matin, le thé à profusion, consomme toujours le rouge avec le vert autrement dit associe les protéines avec les fibres des légumes verts qui ont la vertu d’emprisonner les mauvaises graisses.

Aujourd’hui, Anne-Marie déguste « en ana d’aise d’aise », saupoudrant ses assiettes de simples et aromates des collines provençales si poétiquement chantées par Marie Mauron.

Elle galège aussi ; elle a retrouvé sa bonne humeur et l’estime de soi. Elle conclut : Docteur Chibatte, vous êtes le Brillat Savarin de la cuisine nutritionnelle.

Et toi Anne-Marie la provençale, tu t’es livrée à une introspection sans pathos, avec pudeur, en toute sincérité ; tu as décrit tes souffrances, m’interpellant sur les signes à ne pas négliger.   

J’ai appris beaucoup de choses tant sur le plan médical que sur le parcours d’une femme courageuse. J’ai appris qu’en grec pharmakon signifie à la fois remède et poison, que la sarcopénie est au muscle ce que l’estéopénie est à l’os, que ménopause et andropause nous conduisent vers une surcharge graisseuse, des troubles du sommeil et de l’humeur, une diminution de la libido…

Actuellement, Anne-Marie Afanassieff  fait aussi table d’hôtes dans sa Maison Céleste, à Bédarrides recevant ses clients dans le cadre enchanteur de sa vieille demeure typique, empreinte de charme et de souvenirs.

Vous trouverez Bien Maigrir, C’est Rajeunir dans toutes les bonnes librairies, mais aussi chez l’auteur : Maison Céleste, 16, Avenue de la Gare, 84370 à Bédarrides contre 14 € franco de port.

À son temple du bien-être, j’ai bien envie de me rendre. Surtout qu’au printemps, nous avons toutes envie de régime…

Merci Anne-Marie Afanassieff pour ce témoignage à vif.

Bien Maigrir, C’est Rajeunir, Farid Chibatte et Anne-Marie Afanassieff
Bien Maigrir, C’est Rajeunir, Farid Chibatte et Anne-Marie Afanassieff

Bien Maigrir, C’est Rajeunir, Farid Chibatte et Anne-Marie Afanassieff

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article