Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

"La Tour d’Arsenic" de Anne Birkefeldt Ragde

11 Août 2013 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #j'ai lu

Anne Birkefeldt Ragde La Tour d’Arsenic

Le livre s’ouvre sur la mort de Malie. Sa fille Ruby et de son fils Ib sont enchantés par cette nouvelle. Thérèse la fille de Ruby qui aimait sa grand-mère est choquée par l’allégresse de sa mère.

Anne Birkefeldt Ragde raconte par la voix de Thérèse, l’histoire de cette famille ; elle tire au fil de 500 pages sur les racines du passé, renoue les fils entre eux, montre la souffrance, le manque, l’ennui, la frustration, le malheur.

Malie, l’apprêteuse d’hameçons, est violée par son père qui empeste le poisson. Sa mère Agnès est au courant mais laisse faire jusqu’à ce que sa fille soit en âge d’être fécondée. Malie se sauve avec des saltimbanques en piquant l’argent du marché noir que son père accumule sous son matelas. Elle dit seulement au revoir à Simon-Peter le cheval et devient chanteuse de cabaret.

Malie-Thalia se prostitue auprès de Baeppe qui ressemble à un monstre blanc, avec une pilosité noire comme du charbon aux endroits les plus inattendus, pour obtenir des rôles au théâtre. Son moyen de contraception : l’eau vinaigrée ! « Elle humidifia l’éponge, y versa du vinaigre et se l’enfonça en elle. La douleur cuisante la fit bondir en l’air, sauter dans la pièce comme un lapin et contracter curieusement le ventre, alors qu’elle comptait tout haut, lentement, en y ajoutant force jurons ». « Tu peux faire entrer ta charretée, mais rappelle toi qu’il ne faut pas la décharger ! » dit-elle à Ruben, l’amour de sa vie qui meurt très jeune.

Mogens Christian Thygesen est fils de pasteur « dans un petit coin venté de la côte ouest du Jutland où les hommes triment et jouissent de petits moments de bonheur qu’ils n’osent pas appeler par ce nom, de crainte qu’ils ne lui soient plus jamais accordés. »

Ce brave Mogens tombe éperdument amoureux de Malie qui ressemble à sa mère Christina. Enceinte et abandonné, Malie l’épouse pour sauver ce qui lui reste d’honneur. Mogens est peintre sur porcelaine à la Manufacture royale ; il décore la cannelée au bleu de cobalt qui est du verre pilé moulu très fin, mélangé à de l’eau. C’est importé du Congo mais autrefois ça venait de Modum en Norvège. Après avoir allumé le feu contre la paroi rocheuse jusqu’à ce qu’elle se fende, après avoir dégagé les blocs de minerai au marteau et au burin, on utilise la tour d’arsenic pour obtenir la couleur bleue qui fascine tant Mogens : voilà l’explication du titre du livre.

Mogens élève la petite Ruby qui perd son amie juive Anna emmenée en camp de concentration, assiste au décès de son petit voisin Soren et à la noyade des chatons. Heureusement tante Oda et oncle Dreas lui apportent un peu de réconfort lorsque sa mère se déclare épuisée et que Ruby se demande par quoi sa mère est épuisée puisqu’elle ne fait strictement rien d’autre qu’osciller entre excès de propreté et période ou « voir des gens » reste sa préoccupation. Elle frotte les genoux de sa fille avec une brosse à dent quand bien même ils sont écorchés, nettoie les oreilles d’Ib et de Ruby jusqu’à ce qu’ils soient en feu et que les larmes lui viennent aux yeux. Elle déteste ses enfants en particulier sa fille.

Sous le souffle hargneux et le rire acerbe de sa mère qui la rosse pour des bagatelles, Ruby grandit, s’échappe, épouse Havard, découvre que c’est un nazi dont elle est enceinte, divorce aussitôt. Pendant que la sorcière Malie, comme disent ses enfants, est enterrée, Thérèse serre son petit garçon Stian contre elle et continue à défendre sa grand-mère.

Un beau livre avec toutefois quelques longueurs.

Anne Birkefeldt Ragde La Tour d’Arsenic

Anne Birkefeldt Ragde La Tour d’Arsenic

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article