Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

60 écrivains au salon du livre à Privas

7 Juillet 2021 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #dédicace

Privas était la capitale du livre ce premier week-end de juillet 2021

Cercle des Auteurs Ardéchois

Réunis pour un salon organisé par le Cercle des Auteurs Ardéchois pas moins de 60 écrivains occupaient le spacieux espace Ouvèze. L’occasion rêvée d’ouvrir à nouveau la porte aux relations et de laisser derrière nous ces derniers mois de pandémie.

Il y en avait pour tous les goûts : romans policiers, romans historiques, œuvres de fiction ou romanesque, poésie, études historiques... 

Une équipe soudée

Crée en 2005 sur une idée de Michel Riou, le Cercle des Auteurs Ardéchois est resté assez confidentiel jusqu’à l’arrivée de Pierre-Antoine Courouble en 2014. Prenant alors son essor sur l’impulsion du nouveau président, il accueille aujourd’hui une bonne soixantaine d’auteurs de tous poils mais aussi des éditeurs. Parmi ces derniers, le fidèle cévenol Didier Benoît des Éditions de la Calade à Joyeuse, Septéditions basé à Ailhon, petite entreprise artisanale d’édition, ou encore Pascal Vanier qui est à la fois auteur, créateur des Éditions du Sac à Dos agent de communication auteur de biographies romancées et chanteur !

Henri Klinz, le micro à la main, n’a cessé de circuler pour donner un temps de parole à chaque auteur.

Ça pullule d’idées dans ce microcosme bien ancré aux terres d’Ardèche et qui entend hisser haut son amour du terroir, de la langue et de la culture.

Point d’orgue

Point culminant du salon, le samedi matin avec l’intronisation de Christine Bénéfice connue pour L’archet et la plume, Caprisson, une compression de capricorne et de poisson et Ce que disent les roses.  

Christine a raconté d’une voix émue l’histoire de l’agenda de Germaine qu’elle a déniché sur une brocante, qu’elle a hésité à acheter à cause de son caractère privé. L’auteur des notes, Germaine, femme d’un homme politique très connu dans la Drôme, cachait habilement ses réflexions personnelles sous des écrits d’apparence bénins. Ce petit agenda, endormi pendant 80 ans dans un grenier, donnait la chair de poule à Christine chaque fois qu’elle le touchait. Alors, elle s’est mise à chercher, à analyser ce drôle de malaise qui s’emparait d’elle à chaque contact. Elle a consulté des chercheurs, s’est mise en relation avec le mémorial de la Shoa, accumulé des renseignements et bientôt un récit complet sortira. Personnellement, je me languis.

Au tour de Michel Rigaud dit Sylvain Villard de recevoir l’étole. 25 livres à son actif pour cet octogénaire à la silhouette de jeune homme. La seconde guerre mondiale est son champ de bataille. Il a mené l’enquête de longues années au sujet du combat des maquisards opposés à une unité allemande pour écrire La tragédie de Thines suivi de nombreux titres. Pour rendre honneur à Michel, Jean Tirelli auteur de romans, nouvelles et pièces de théâtre, a dévoilé la face cachée de l’ancien représentant du Crédit Agricole de l’Ardèche et de ses nombreuses correspondances dans les journaux.

Pierre Antoine Courouble connu pour son passé engagé en politique verte, auteur de huit ouvrages et de plusieurs films et documentaires a cerné la personnalité de notre historien toujours très sérieux.

Et enfin, Henri Klinz, dont la vie a été marquée par le tueur fou de l’Ardèche, Pierre Conty en 1977 pour en publier Mon témoignage sur l’affaire Conty. Il n’a échappé à la mort que par hasard et a mené l’enquête pendant 35 ans. Cet ancien gendarme a aussi évoqué l’ami Michel Rigaud par quelques phrases. En outre passionné par les églises romanes, son architecture, ses sculptures, ses peintures, ses légendes et ses croyances, Henri a plus d’une corde à son arc. 

Deux jours d’une grande richesse autour de ce petit monde d’aficionados de culture locale. Merci à tous.  

Nicole

Privas. Cercle des Auteurs Ardéchois
Privas. Cercle des Auteurs Ardéchois

Privas. Cercle des Auteurs Ardéchois

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article