Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Retour d’Éthiopie, premier épisode 1/3

25 Février 2015 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur

Bar à café en Ethiopie

Bar à café en Ethiopie

Retour d’Éthiopie, Premier épisode,

Me voilà de retour, comme je l’avais prévu, les jonquilles sont en fleurs et quelques téméraires amandiers se couvrent discrètement de blanc, malgré le mistral et le froid encore présents.

Le temps de reprendre mes esprits, de rédiger mon carnet de voyage, de trier mes photos, voilà que déjà 15 jours se sont écoulés.

Amies lectrices, amis lecteurs de mon blog, je livrerai mes impressions par épisodes. Voici le numéro 1.

J’ai été séduite par ce pays de la corne de l’Afrique où les chrétiens orthodoxes en grande majorité donnent le ton à une ambiance sereine et dénuée de tout conflit et vivent en bonne entente avec les quelques muslims minoritaires et les animistes des nombreuses ethnies.

Depuis Adis Abeba, jusqu’à la frontière kenyane, la géographie oscille entre la jungle et la savane.

Le cérémonial du café nommé buna, réservé aux femmes, caractérise le pays. Après avoir torréfiées les graines, et mis l’eau à bouillir, elles prennent un plateau contenant la cafetière ventrue traditionnelle reposant sur un anneau tressé, des petites tasses sans anse, du sucre, des brins de « santé d’Adam » à tremper et le porte-encens qui diffuse une odeur agréable.

Les églises orthodoxes aussi caractérisent le pays. Souvent rondes ou octogonales, elles sont partout présentes, leurs dômes émergent au-dessus de la végétation, de nombreux fidèles souvent jeunes se pressent aux offices.

Au musée municipal de la capitale, j’ai salué mon aïeule Lucy, notre grand-mère australopithèque, enfermée dans une vitrine et dont le squelette précieusement conservé monte la garde devant l’humanité comme pour lui rappeler ses origines.

J’ai escaladé le mont Entoto qui culmine à 3000 mètres d’altitude et d’où l’on contemple la tentaculaire Adis Abeba dont les artères regorgent de taxis, de tuk-tuk, de zébus, de chèvres poilues et de poussière. Là se trouve le palais de l’empereur Ménélik et de sa femme Taitou. C’est ce dernier qui a importé des graines d’eucalyptus d’Australie pour lutter contre la déforestation. Aujourd’hui, cet arbre colonise partout.

Suite au prochain numéro.

Eglise orthodoxe éthiopie

Eglise orthodoxe éthiopie

Notre grand-mère Lucy

Notre grand-mère Lucy

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article