Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

L’Association des Écrivains et Artistes Paysans tenait son congrès à Viviers

31 Août 2013 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #AEAP

CONGRÈS DE L’AEAP À VIVIERS

QUATRE JOURS D’ACTIVITÉS

Le congrès de l’Association des Écrivains et Artistes Paysans s’est déroulé du 26 au 29 août dans le cadre idyllique du Grand Séminaire de Viviers. Chaque année, un des adhérents de cette association nationale vieille de 41 ans, organise la manifestation. Ce cru 2013 était mon œuvre. Je suis secrétaire de l’AEAP.

L’Assemblée Générale,

Le 27 août, l’assemblée générale réunissait 40 adhérents sur les 73 que compte l’association. Philippe Aussedat administrateur de Générations Mouvements qui prend le relais des Aînés Ruraux s’est déplacé, depuis la Savoie jusqu’à Viviers pour participer.

Cette année, la bibliothèque (2300 livres, 350 titres, 100 auteurs) a été déménagée depuis le Perche jusqu’à Montpellier grâce à la contribution de Bernadette Rotrou, Chantal Olivier et Liliane Laroux.

Jacqueline Bellino responsable du Lien (le journal destiné au grand public) a été remercié pour son remarquable travail de mise en page. L’infatigable Mahmoud Allaya le vice président s’occupe très activement du site internet, de la vente des livres de l’AEAP par Internet et de beaucoup d’autres choses. Le comité de lecture, dont je fais partie, fonctionnera avec plus de clarté et fera état des auteurs sollicitant l’AEAP.

Les jardins à travers les siècles,

Après la pause café, Marie Josée Volle, vice présidente de Mémoires d’Ardèche Temps Présents nous a présenté ses « Jardins témoins de leur temps ». Depuis les jardins d’occident jusqu’aux jardins ardéchois ou comment l’homme se prend du besoin de recréer la nature à l’image de ses représentations : deux heures de promenade à travers les siècles et le globe, deux heures d’écoute attentive de cette oratrice qui visiblement connaît son sujet sur le bout du doigt.

Soirée publique : une réussite,

Mardi, le public a apprécié les chansons de notre Gasconne Claudie Mothe, les poésies de Chantal Olivier et d’Élyane Réjony qui a rejoint les troupes de l’AEAP, les contes d’Annie Goutelle et de Roger Bithonneau. Comme il a dégusté le duo Dominique Joye (notre président) avec Bernard Tranchant à la guitare qui nous interprété entre autre le Condamné à Mort de Jean Genet… Le temps qui reste de Jean-Loup Dabadie, déclamé par Dominique Joye dans un silence religieux a suscité beaucoup d’émotion. À noter que ces deux derniers se présenteront à l’église de la Madeleine le 14 septembre. Si vous passez par Paname, n’hésitez pas à aller les applaudir.

Pierre Collombert : un plus,

Le célèbre photographe, avait fait la route depuis Paris pour accrocher ses photos noir et blanc « Chemin de vie, chemin de femmes agrémentées de phrases poétiques de Jean-Pierre Védrines. « Collombert est un humaniste, un traqueur d’émotions », dit de lui Michel Gastou. Pour ma part, je suis tombée sous le charme d’une photo avec une belle Mamée ridée qui tricote des chaussettes avec quatre aiguilles tout en marchant. Deux silhouettes qui cheminent au soleil couchant, outil à l’épaule ont inspirées ceci à Védrines:

La veille femme et l’enfant

Marchent dans le vent noir.

La journée achevée, elles semblent

Se défaire du soleil.

Leurs houes, pinces de crabes,

S’accrochent aux nuages.

Toutes frontières dépassées,

Elles s’avancent vers le silence.

Cité blanche et ville de Viviers,

Yvonne Leclère, vice présidente du CICP , nous a régalé avec la visite de la cité blanche : le film qui relate l’histoire des ouvriers, la maquette, les appartements d’époque. Elle nous a guidé à travers la ville de viviers pour nous faire partager sa vaste culture. J’ai constaté que je connaissais fort mal ma région, notamment ce Vivarium qui viendrait de « pièges à poissons » et aurait donné son nom à Viviers. J’ai appris que la place de la Roubine était le quartier des tanneurs au moyen-âge, que la peste noire avait fait le bonheur des routiers, qu’on donnait la passade aux mendiants à la porte Riquet : l’équivalent de nos restaus du cœur. J’ai admiré la façade de la maison des chevaliers de Noël Albert, qui fut décapité à Toulouse et coupé en quatre morceaux enterrés à quatre endroits différents… La porte de la Gâche, la maison du chanoine, les stalles de la cathédrale et leur miséricorde pour reposer les fesses, le Saint-Michel au dessus de la ville qui protège les lieux en hauteur… autant de découvertes. Merci à Yvonne Leclère.

Le père de l’agriculture,

Une journée au Domaine Olivier de Serres : visite de la ferme et des jardins, de la coopérative viticole, de la fromagerie, du musée. Un bonjour aux biquettes, un déjeuner de produits du terroir à l‘ombre des mûriers. Le jardin bouquetier ou d’agrément, la montagnette qui permet de cultiver en étages, l’art du drainage, Olivier de Serres « l’orfèvre de la terre » est vraiment le père de l’agriculture.

Bibliothèque,

Nous avons rencontré les lectrices et les lecteurs à la bibliothèque municipale, en présence de François Louvet Maire de Viviers qui nous a chaleureusement accueilli. C’était l’occasion aussi de voir les nouveaux aménagements de la bibliothèque.

40.000 ouvrages dans la bibliothèque,

Pour terminer, la visite de la magnifique bibliothèque du Séminaire sous la houlette de Madame Le Diguer’her qui nous a fait découvrir quelques incunables, une bible polyglotte et un traité de médecine parmi les 40.000 ouvrages que compte les lieux. Tout au bout, sous la ferme de l’impressionnante charpente, une petite porte conduit à l’Enfer : la pièce qui abrite les livres profanes.

Le 14 septembre, la bibliothèque du séminaire ouvrira ses portes pour les journées du patrimoine. L’occasion unique de visiter ce haut lieu. Attention, c’est sur réservation.

Conclusion,

Un très beau congrès plein d’espoir pour l’avenir. Merci aux Vivarois pour leur accueil et leur collaboration : Simona Radulescu Responsable du service Culture et Bénédicte, les sœurs italiennes de la Congrégation du disciple de l’Évangile (famille spirituelle Charles de Foucault), Monsieur Ravani directeur du grand séminaire et toutes les bonnes volontés qui ont contribué à la réussite de cet événement.

En 2014, on murmure que le congrès aura lieu en Normandie. Maintenant, je vais reprendre ma routine, mes écritures et me reposer.

Nos amis à l’église de la Madeleine le 14 septembre. Si vous passez par Paname, n’hésitez pas à aller les applaudir.

Nos amis à l’église de la Madeleine le 14 septembre. Si vous passez par Paname, n’hésitez pas à aller les applaudir.

La classique photo du groupe de l’Association des Écrivains et Artistes Paysans au Domaine Olivier de Serres

La classique photo du groupe de l’Association des Écrivains et Artistes Paysans au Domaine Olivier de Serres

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

La Vieille Marmotte 03/09/2013 08:05

Un événement qui "transpire" la chaleur du coeur et la convivialité ! Un beau compte-rendu.

Croukougnouche 02/09/2013 11:27

bravo , ça a du être intense et plein d'émotion ce congrès!
encore désolée d' avoir manqué cette rencontre.
bises à toi et J-M