Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Janvier, la truffe est reine en pays d’Uzès

25 Janvier 2013 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur

Janvier, la truffe est reine en pays d’Uzès

Le dimanche 20 janvier, c’était la 20° journée de la truffe à Uzès. Organisée par le syndicat des producteurs de truffes du Gard, le comité de promotion agricole d’Uzès et la chambre d’agriculture du Gard, cette manifestation avait un seul but : faire connaître et déguster la tuber melanosporum au public.

Et il était là le public ! En nombre ! Avec ses questions que nous, terriens, considérons parfois comme naïves. Toujours les mêmes questions : Comment elle se prépare ? Comment elle se conserve ? Comment reconnaître un melano d’une brumale ? Pourquoi elle est si chère ? Pourquoi elle n’aime pas la chaleur ? Comment dresser son chien ? Moi je veux planter un truffier en Ile de France dans mon petit jardin, vous croyez que ça peut marcher ? Je viens d’acheter un noisetier truffier pour égayer mon gazon, faut-il que je l’arrose ?

Bref, la Place aux Herbes regorgeait de curieux : des locaux et des moins locaux. Les marchands de truffes et de plants mycorhizés et les membres du syndicat ont eu une rude journée fort heureusement épargnée par la pluie.

Il y avait aussi un grand choix de menus truffés dans le restaurants et brasserie de la ville, une messe aux truffes en la cathédrale, des truffes bénies vendues aux enchères, une conférence sur la truffe, une visite guidée gratuite de la ville, des démonstrations de cavage au chien et au cochon et des auteurs truffes dont moi aux côtés de Marie Poizat qui présentait un joli livret avec des recettes de truffes.

Un monsieur de Gréoux-Les-Bains avec a fait des démonstrations de cavage avec sa fidèle compagne : une jolie cochonne style pie noir du pays basque, une excellente rabassière à la féroce mâchoire. Gare aux doigts ! Il est nécessaire d’avoir un outil en fer pour se protéger des dents agiles de la dame nommée Pépète. Il est nécessaire aussi d’avoir une écurie à disposition lorsqu’on veut caver avec ce genre d’animal. Parce que contrairement aux chiens truffiers qui dorment parfois sur le canapé, la cochonne, elle, a besoin de sa maison particulière !

Le clou de la journée : la rencontre avec un autre Monsieur à bonnet rouge promenant contre sa poitrine un magnifique Maine Coon dépassant les 10 kilos, emmitouflé dans un manteau d’enfant ! Moitié lynx, moitié tigre, cette superbe bête, aux yeux verts comme les eaux d’un lac de montagne, à l’attitude altière d’un prince, nullement impressionné par la foule des curieux qui l’ont admiré et ont voulu le caresser a jeté une note insolite sur ce marché. Moi qui voue une admiration particulière aux chats, je fais le vœu d’en acquérir un et de le dresser à la chasse à la truffe. Parce que, le savez-vous, les chats apprennent tout avant 6 mois. Alors pourquoi ne pas me lancer dans l’aventure comme Marie et Clémence dans Gari et Nestor mes héros du Loup de la Baltique ?

Une seule ombre au tableau : si la truffe est bien de chez nous, les banderoles de la région Languedoc Roussillon qui proclamaient « Sud de France » avaient de quoi choquer. Pourquoi ne pas appeler un chat un chat et se déclarer pays occitan ?

Nicole Faucon-Pellet à Uzès
Nicole Faucon-Pellet à Uzès
Nicole Faucon-Pellet à Uzès
Nicole Faucon-Pellet à Uzès

Nicole Faucon-Pellet à Uzès

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article