Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Yves Pinguilly vit dans les Côtes d’Armor

11 Septembre 2016 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #j'ai lu

Massacre dans la basse-cour

Découverte fortuite

J’ai flashé

Le livre portait pour titre Massacre dans la basse-cour ; sa couverture montrait une jolie poule. Oui, j’ai un faible pour les gallinacées ; surtout pour ma petite Galline rousse qui s’ébat librement sur deux hectares, adore marcher sous les truffiers à la recherche de sauterelles et gratter dans le compost pour dénicher des larves de cétoine.

L’auteur, Yves Pinguilly, est breton ; j’aime la Bretagne. Son Massacre dans la basse-cour est exquis, d’une tendresse renversante, d’une écriture toute en douceur, sans fioriture ni phrases alambiquées.

À Coadout, les dix mille poulets d’Inge sont empoisonnés. Tout porte à croire que cette militante verte est visée. Mais bien sûr, les apparences sont trompeuses. Malgré le zèle du flic Yffic Pringent, malgré l’arrestation du gitan Gérard Friboul et grâce à l’intervention de deux parisiens en vacances, l’affaire se dénoue. Faut dire que Victor et Véronique, nos deux parigots, sont respectivement commandant de police judiciaire et lieutenant de police ; tous deux doués d’un grand talent pour dénouer les fils. La jeune Zoé, fille d’Inge et Victor, est une gamine pertinente au vocabulaire bien branché, au caractère bien trempé que l’auteur fait vivre comme si elle était là, devant nous.

La Bretagne a gardé ses traditions

En outre, le petit voyage permet de voir les calvaires, de découvrir le goût des crêpes au sarrasin et le farz. Ah, ces Bretons, ils ont gardé leur identité culturelle et leurs recettes traditionnelles. Pas comme chez nous, où plus personne ne connaît la bombine, la caillette, la crique, le papeton d’aubergines, le tian d’épinards ou les bugnes de Noël que ma mémé Rose-Marie réussissait si bien sans jamais mesurer ses ingrédients.  

Mieux vaut tard que jamais

Né à Brest, Yves Pinguilly vit dans les Côtes d’Armor, c’est l’auteur de cent cinquante livres pour enfants, adolescents et adultes ! Marin, grand voyageur, bibliothécaire, marcheur, je ne le connaissais pas. Par quel miracle, ne suis-je jamais tombée sur un de ses ouvrages ! Quelle ignorance.

Je suis enchantée d’avoir tardivement fait sa connaissance. Vite, vite, direction la librairie pour lire d’autres titres.

Sa couverture montrait une jolie poule.

Sa couverture montrait une jolie poule.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article