Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Salon du livre 2016 à la ferme du Bourlatier en Ardèche

5 Septembre 2016 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur, #dédicace

Salon du livre au Bourlatier

À côté de Saint-Andéol-de-Fourchades

Là-haut en haute Ardèche, à quelques kilomètres du Gerbier-de-Jonc, le lieu se prête bien à ce genre d’événement. Pour accéder à la ferme du Bourlatier, il faut rouler une heure sur les hauteurs de Privas, affronter la route en lacets offrant un paysage à couper le souffle, contempler les vaches et les brebis qui paissent tranquillement sur les rondeurs des  éminences en égrenant la musique de leurs cloches avant d’apercevoir la forteresse seigneuriale du XVII° siècle, sa carcasse capable de supporter la burle, son chapeau en lauzes, sa charpente en forme de vaisseau inversé, ses petites ouvertures bordées de pierres noires. La pénombre de la citadelle inspire fait naître un sentiment de crainte ; un fantôme du passé pourrait bien surgir de derrière une colonne.

Au rez-de-chaussée

J’étais à la table de la maison d’éditions Plumes d’Ardèche, celle là même qui a publié ma Petite Liane : l’histoire d’une couleuvre atypique, donc malheureuse ; car vous le savez ne pas être comme les autres est toujours source de souffrance…

Aux côtés de Francis Brendler et de son épouse, derrière une immense table pleine de livres, nous avons fait de belles rencontres et beaucoup expliqué, beaucoup parlé. Une journée fatigante et heureuse, à renouveler l’an prochain. Il manquait Françoise, la coéquipière de Francis dans l’aventure de Plumes d’Ardèche, retenue par un événement familial.

Il y a un habitant du cru, un Pagel, un des hautes terres, qui m’a traitée de Rayol ! Cette boutade exprime bien la différence entre l’Ardèche du beurre et celle de l’huile d’olive et prouve qu’il pas nécessaire d’aller bien loin pour se dépayser.  

Les éditions Dolmazon, Droséra, Musimot, du Roure, l’Institut d’Etudes Occitanes, Mémoire d’Ardèche et Temps Présent, des ateliers de reliure… et bien d’autres étaient présents.

À l’étage

Sous le couvert impressionnant de la charpente, les auteurs présentaient leurs ouvrages. Françoise Barry, Claude Daubercies, Suzanne De Arriba, Jean-Marc Gardés, Jean Nito, Michel Riou, Jean Tirelli…

Il y en avait pour tous les goûts : du roman aux polars, de la bande dessinée aux nouvelles, du livre d’art aux manuels de jardinage, du thriller aux récits, du manuel d’histoire aux beaux ouvrages reliés.

La Crotte Chauvet

Elle est dans l’air du temps ; elle surfe sur la vague médiatique, portée par de monstrueuses publicités nationales et internationales, écrasant tout sur son passage. Pour preuve : elle occupait plusieurs pans de murs ; elle a visiblement inspiré nombres d’écrivains. J’ai bien aimé le panneau de l’Institut d’Etudes Occitanes qui prouve que la crotte est bel et bien une grotte en langue du pays.

A l’an que ven

Cette journée de clôture marquait la fin d’une série d’animations dans les médiathèques, sur les places des villages, dans les mairies et salle des fêtes. L’occasion de faire connaissance avec la littérature du pays.

Bravo à l’organisateur Dimitri Brun.

Au Bourlatier, 2016.
Au Bourlatier, 2016.
Au Bourlatier, 2016.
Au Bourlatier, 2016.
Au Bourlatier, 2016.
Au Bourlatier, 2016.

Au Bourlatier, 2016.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article