Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Ardèche - Bourg St Andéol - Du charbon à la forge

23 Mai 2016 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur

Charbonnière en fête

Musique, chansons, contes, grosse polenta inlassablement touillée dans la chaudière et daube ont clôturé les journées « charbonnière en fête » qui se sont déroulées du 13 au 22 mai sous la houlette de Jean Chaudière, au quartier Bois Redon, à Bourg-Saint-Andéol. Quasiment quinze jours de travail pour monter les billes de bois, les recouvrir de buis, allumer la meule et laisser cuire à petit feu la montagne avant d’extraire le charbon et de le mettre en sacs.

Opération réussie, entrecoupée de nuits blanches, de repas amicaux et animés et d’une excellente ambiance.

Charbonnier et forgeron : un mariage heureux

Autour de la borie ancestrale, des tentes, des hangars pour abriter les forgerons ; partout des lits de camp, le linge qui sèche, la vaisselle en plein air et des rires qui fusent.

Le lieu, un véritable campement, a vécu au rythme des marteaux qui frappent le fer. En effet, pour cette onzième édition, les forgerons couteliers de l’Atelier La Pierre Blanche, situé à Vernoux en Vivarais, s’étaient installés pour partager leurs savoirs autour des enclumes et des forges. Écoliers, photographes, curieux, nostalgiques, artistes et amateurs de terroir, se sont pressés pour les regarder travailler : un spectacle magnifique dont on a plus l’habitude tant notre culture a pris un coup dans l’aile avec la disparition des bergers, des cordonniers, des crieurs publics et la mort programmée des boulangers, des facteurs, des paysans, des rémouleurs, des puisatiers…

Fabien Crémillieux, Laure Goletto, Aurélien Gerboin, Evan Martin, Daniel Marlot et Gaël Fabre, l’équipe des forgerons ont enthousiasmé le public. Aux prises avec le feu et la matière, tapant, refroidissant, ils fabriquaient des lames, des dagues, des boucles de ceinture, des fourchettes, des briquets médiévaux fonctionnant avec de l’amadou, des porte-clefs… Voir sous leurs mains habiles le fer prendre forme est une féerie, tout comme assister à la naissance d’une sculpture, à la métamorphose d’un tableau ou à l’élaboration d’un texte.

Bravo à Jean Chaudière

Qui se démène, sans compter son temps, pour faire découvrir notre patrimoine culturel et historique de Basse Ardèche. Outre son amour pour la charbonnière, c’est aussi un grand chantre du Rhône et de sa batellerie.   

Aucun obstacle ne peut vaincre un passionné

Ses amis l’accompagnaient : l'association Lo Regrelh, un stand de l’IEO, les textes et la musique de Jacqueline et Jean-louis Ramel, les contes de Lise Gros et les nombreux bénévoles venus prêter main forte à l’événement. En guise de remerciement Jean Chaudière a reçu une belle croix occitane forgée main.  

Jean Chaudière a reçu une belle croix occitane forgée main.

Jean Chaudière a reçu une belle croix occitane forgée main.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article