Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Sous le signe des Vachers

3 Avril 2016 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur, #coup de geule

Ces quelques jours, du 28 mars au 3 avril, sont sous le signe des Vachers

Les têtes sans-cervelle de la météo

Ce n’est pas en écoutant les pingouins de la météo qui s’agitent à grands moulinets devant leur carte que vous allez apprendre que ces quelques jours, du 28 mars au 3 avril, sont sous le signe des Vachers, les plus mauvais jours de l’année. C’est la recrudescence du froid qui arrive sans crier gare au moment où les cerisiers sont en fleurs et où la végétation s’active.

Ces sept déplorables jours, dits "réguignades de la vieille" reposent sur une histoire oubliée.

Les déboires de la vieille ont lieu en deux temps. D’abord elle perd son troupeau de brebis pendant les trois derniers jours de février et les trois premiers de mars.

Voici la légende

Cette année là, février avait été particulièrement doux, la vieille gardait ses brebis et, croyant en avoir fini avec la mauvaise saison se permit de se gausser de février.

— Adieu fébrié,

Mé ta febrerado,

M’as fa ni pèu ni pélado !

Février furieux s’en alla trouver mars et lui dit :

— Presto me leù tres jours et tres que n’ai

Peù pelado ie ferai !

Aussitôt, la gelée tua l’herbe ; affamées, les brebis de la vieille moururent. La bergère regimbait, réguignavo. Ces jours sont nommés réguignado de la vieio.

Les vachers

Qu’à cela ne tienne, la vieille acheta des vaches. Et le mois de mars fut clément, au point que la pastresse se permit de narguer le troisième mois de l’année.

— En escapant de mars e de marseù

Ai escapa mi vaco e mi vedeù !

Mars a l’oreille fine, c’est un vieux farceur, il s’en va trouver Avril qui s’apprête à rentrer en scène et lui déclare. :

— Abrieù n’ai pus que tres jour

Presto me n’en quatre

Li vaco de la vieio faren batre !

Alors le vent se lève, le soleil se cache, la gelée arrive, brûle et rôtit tout ce qu’elle trouve sur son passage. Une fois de plus la vieille impénitente perd son beau troupeau de vaches qui n’ayant plus rien à manger meurt comme des mouches.  

Partout dans le grand sud

Cette vieille, personnage mythique, hante les légendes des peuples de la Méditerranée, depuis les Balkans jusqu’à l’Andalousie, en passant par l’Italie, la Corse, la Sardaigne et l’Afrique berbère explique Georges Massot dans Proverbes dictons d’Ardèche et savoir populaire.

Vous l’aurez constaté, c’est les Vachers. Ils ne s’arrêteront que le 5 avril ! Et ce n’est pas les écervelés de la météo qui vous vous informer.

Les Vachers.

Les Vachers.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article