Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Sous la plume d’Hélène Gestern

25 Mars 2016 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #j'ai lu

Eux sur la photo, Hélène Gestern

Hélène Hivert

Elle est archiviste au musée d’Histoire de la Carte postale. Seul, Bourbaki son chat lui tient compagnie.

Un silence familial entoure sa famille ; c’est un poison qui contamine tout ce qu’il touche, ses rêves, ses peurs, sa vie d’adulte. Il finit par nous replier autour de ses questions trente ou quarante ans après.

Bref, en faisant le tri des papiers de ses parents, elle tombe sur le permis de conduire de sa mère et apprend ainsi son nom de jeune fille : Natalia Olegovna Zabvine. 

C’est le nom de Sylvia, sa mère adoptive, qui figure sur son extrait de naissance. Hélène cherche, fouille, passe une annonce à laquelle répond Stéphane Crüsten. Ils échangent longuement, mènent l’enquête ; leur relation se transforme en sentiment amoureux.

Découverte des photos

À l’arrière-plan, on distingue, assez mal, un panneau de bois peint, qui ressemble à un paravent ; la présence, à gauche, d’une croix orthodoxe renseigne sur le fait qu’il s’agit d’une iconostase, et que la photo a été prise dans une église.

De fil en aiguille, Hélène fait la connaissance de Vera Vassilieva, une vieille dame de 92 ans. Elle apprend que ses parents sont arrivés en France après la fin de la guerre.

Hélène pense être la sœur de Stéphane, mais un test ADN mitochondrial lève le doute.

Dénouement

Lorsque sa mère adoptive Sylvia Hivert, décède, elle lui laisse un cahier : Il est possible que tu nous haïsses de t’avoir imposé ces mensonges, et je le comprendrais. Mais je sais aussi, privilège de la vieillesse, que la haine est un poison qui se retourne toujours contre celui qui l’éprouve, Michel en a fait l’amère expérience, écrit-t-elle.

Discrétion

Dès lors le brouillard se déchire ; une nouvelle femme sort de sa chrysalide. Un récit tout de retenue et de pudeur ; une souffrance à fleur de peau sous la plume d’Hélène Gestern. Un très beau livre.

Une croix orthodoxe.

Une croix orthodoxe.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article