Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

L’invité du soir de Fiona McFarlane

5 Janvier 2015 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #j'ai lu

L’invité du soir, Fiona McFarlane

Ruth, veuve de 75 ans habite Sidney ; ses deux fils : Jeffrey qui ressemble tellement à son père que c’en est dérangeant (cela arrive tout le temps aux veuves qui ont des fils) et Phillip sont loin. Ruth peut rester des journées entières à contempler la mer. La présence des flots l’apaise, de même que Mozart apaise les plantes.

Un tigre s’invite au salon une nuit. Une grande femme traverse le jardin, remplissant un peu plus l’horizon à chaque pas. C’est Frida, envoyée par le gouvernement pour servir d’auxiliaire de vie à Ruth.

Les deux chats fuient l’odeur de produits chimiques qui émane de Frida avec son air glamour peroxydé et sa manie de nettoyer les sols avec de l’eucalyptus.

Ruth écrit à son premier amour : Richard Porter, un médecin. Il lui répond de son écriture maigre comme des brindilles d’hiver, annonçant son arrivée prochaine. Ruth raconte sa vie à Frida qui se bat avec la propreté. Un taxi conduit par George, attend toujours Frida sur le chemin devant la maison.  

Ruth aime Richard dans ses souvenirs ; tous les deux ont attendu un demi-siècle, se parlent comme des adolescents, songent à vivre ensemble. Frida est stupéfaite. Regrettant ses confidences à sa femme de ménage, Ruth se dit : « Si ta langue essaie de t’échapper, attache-là ». Frida, une majesté de Walkyrie, emportée par n’importe quel caprice, se mêle de tout, téléphone à Jeffrey, enferme Ruth en laissant les chats dehors, s’installe dans la chambre de Phillip, rend visite à Richard. C’est une grande ourse brune, un danger endormi, entre somnolence et vigilance.  La maison de famille de Frida va être saisie, alors Ruth fait un chèque.

À nouveau l’invité du soir en scène au salon : le halètement humide et chaud du tigre envahit l’espace ; Frida passe à l’attaque avec balai et couteau.

Tout ce qu’elle n’a jamais ressenti de sécurité échappe à Ruth : Frida va partir. George détourne l’argent. Frida dont le visage est doucement labouré par le chagrin, allonge Ruth dans le jardin, lui donne des pilules ; une mouette en haut du frangipanier monte la garde. Tel un dieu passeur des temps anciens, son père est à son chevet.

Le chat tigré et la femelle écaille de tortue sont sauvés.  

L’Invité du Soir est le premier roman d’une jeune australienne : des pages à l’exquise l’ambiance toxique, une oppressante odeur de malheur en perspective, un climat sulfureux à souhait.

J’ai passé les premiers jours de 2015 à voguer sur l’apparence des événements admirablement suggérés par la plume habile de Fiona McFarlane.  

Les deux chats fuient l’odeur de produits chimiques qui émane de Frida

Les deux chats fuient l’odeur de produits chimiques qui émane de Frida

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article