Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
nicole-faucon-pellet.overblog.com

Absente pour quelques jours, je suis en voyage

25 Janvier 2015 , Rédigé par Nicole Faucon-Pellet Publié dans #coup de coeur

Je pars en voyage

Le signe m’est apparu. Non, je n’ai pas vu Marie. Simplement, mes jonquilles pointent le bout de leur nez dans un massif, malgré le froid, le mistral et quelques flocons de neige. Il est temps de partir. Pour retrouver ces belles jaunes au retour.

Direction l’Éthiopie : d’abord Addis Abeba, “ la nouvelle fleur ” en Amharique, situé sur un plateau à 2500 mètres d’altitude, capitale la plus perchée d’Afrique et la quatrième au niveau mondial après La Paz en Bolivie, Quito en Équateur, Bogota en Colombie. Là, j’irai saluer notre grand-mère Lucy dinknech « la merveille » et j’aurai une pensée pour le Préhistorama de Bidon. Puis Jimma, le parc Chebera Churchura sur la rive droite de la rivière Omo où vivent d’importants troupeaux d’éléphants d’Afrique, le village Dorze de Chencha à 3.000 m d’altitude, le lac Shasho, Arba Minch « 40 sources en Amharique ». Puis Konso, Turmi à la rencontre des guerriers Hamer, connus pour leur amour immodéré des scarifications, Omorate aux confins occidentaux de l’Éthiopie, à peu de distance du lac Turkana que l’Éthiopie partage avec le Kenya, Yabello à la frontière kenyane territoire des Hamer, des Bena, des Ari et des Tsemaï, remontée de la vallée du Rift via le pays Sidama où l’on récolte l’un des meilleurs cafés au monde, visite du site de Chao Bet et pour finir Awassa…

Pour moi, la préparation d’un voyage, c’est un peu comme un accouchement. Je nettoie, je range, j’évacue le stock de bocaux vers le cabanon, je trie les vieux CD où sont inscrits les photos de nos nombreux voyages, je mets à jour le carnet du téléphone, j’époussète sous les lits, je stocke les aiguilles et les pelotes de laine dans une corbeille en osier, je balaie les débris de bois près de la cheminée, je téléphone à mes enfants, à mes amies et amis …

Au lieu de faire ma valise, préparer les vêtements à emporter, ne pas oublier mon passeport et mon billet d’avion, un duvet pour les soirs frais sur les hauts plateaux en Abyssinie et une veste contre le froid.

Je pense que tout cela est très féminin.

Au revoir, amies et amis de mon blog, je m’envole dimanche pour les territoires de la reine de Saba. Rendez-vous bientôt.  

Direction l’Éthiopie : d’abord Addis Abeba

Direction l’Éthiopie : d’abord Addis Abeba

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Judith 08/02/2015 14:34

Bon voyage, Nicole! Tu vas rabasser des truffes de desert?